AssoDaoAssociation DAO
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager par e-mailPartager sur Google BookmarksImprimer


 - L’alpinisme est l’art de parcourir les montagnes en affrontant les plus grands dangers avec la plus grande prudence.

   On appelle ici Art l’accomplissement d’un savoir dans une action.


 - Tiens l’oeil fixé sur la voie du sommet, mais n’oublie de regarder à tes pieds. Le dernier pas dépend du premier. Ne te crois pas arrivé parce que tu vois la cime. Veille à tes pieds, assure ton pas prochain, mais que cela ne te distraie pas du but le plus haut. Le premier pas dépend du dernier. (R. D.)


- Que le désir de ta tête devienne le désir de ton coeur et que le désir de ton coeur devienne le désir de tout ton être. (Rencontre avec des hommes remarquables. GIG)

Paroles taoïstes :

« Derrière les mots il y a une image et derrière l'image, il y a l'intention. Lorsque vous recevez l’image oubliez les mots et lorsque vous recevez l’intention oubliez l'image, alors vous serez proche de la réalité ».

« Quand vous buvez de l'eau, n'oubliez pas la personne qui a creusé le puits ».

 « Ne soyez pas content d'être l'élève d'un Maître qui a réussi ; vous devez faire un succès de votre propre pratique ».

« Tout est dans la forme de Taiji ».

« Si j'enseigne et vous ne pratiquez pas, nous perdons tous les deux notre temps ».

« Moins apprendre et pratiquer plus ».

« Tous les principes sont dans le diagramme du Taiji (Yin/Yang) ».

« Le concept le plus important du Taiji est le changement ».

« L'univers est un grand Taiji ; à l'intérieur de nous est un petit Taiji ».

« Le Taiji n'est pas important ; le Dao est important ».

« Tous les pratiquants de Taiji sont frères et sœurs ».

« Même après 70 ans de lutte, les choses ne s’obtiennent pas facilement ; elles nécessitent toujours un effort quotidien pour vivre une vie utile et réussie ».

 « Pour réussir en Taiji, celui-ci doit devenir détendu et naturel ».


Mouni Maharaj :

« Si vous cherchez de l'eau dans le désert, ça ne sert à rien de courir sans fin dans tous les sens et de creuser des trous peu profonds. Choisissez n'importe quel endroit sensé, et si vous creusez suffisamment profond, vous êtes sûr de trouver de l’eau ».


Les Classiques du Taiji :

« Concentrez-vous sur le Yi (Intention de l’Esprit Profond), pas sur le Qi. La concentration sur le Qi mène à la stagnation ».

« Emmagasinez la force comme quand on bande un arc ».

« La force élastique du Taiji est enracinée dans les pieds, développée dans les jambes, contrôlée par la taille, puis exprimée par les mains et les doigts ».


Maître Huang :

 « Les gens sont comme des pommes de terre cuites : l'extérieur peut-être être tendre mais si la cuisson est trop courte, pas correcte ou pas assez intense, alors l'intérieur restera dur ».

« Lorsque vous arrosez la plante,  arrosez les racines et la fleur apparaîtra d’elle-même ».

 « Pratiquez d’abord le grand cercle, puis plus petit et plus petit … jusqu'à ce qu'il n’y ait plus de cercle visible. La Forme de Taiji que l’on peut voir n'est pas la véritable Forme du Taiji. La Forme du Taiji doit devenir sans forme, elle doit disparaître à l'intérieur ».


Le Grand Maître Zheng Manqing :

« S’opposer à quelqu’un comme une balle et le faire rebondir n’est pas correct : il doit d’abord être aspiré et seulement alors rebondir au loin ».