AssoDaoAssociation DAO
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager par e-mailPartager sur Google BookmarksImprimer

Le discours du Taiji Quan



Dès que vous bougez, le corps entier doit être léger et agile,
en particulier tout doit être relié.
Le Qi (énergie vitale) doit être stimulé pour l’activité,
tandis que le Shen (l’esprit) doit être accumulé à l’intérieur.
Nul endroit ne doit être faible ou défectueux,
nul endroit ne doit avoir de creux ou de bosse,
nul endroit ne doit être interrompu ou être trop étendu.
La racine est dans les pieds,
l’expression vient des jambes,
la puissance de contrôle est dans la taille,
et la forme est  dans les mains et les doigts.
Des pieds aux jambes jusqu’à la taille,
tout doit être uniforme et simultané,
que l’on avance ou que l’on recule.
Cela mènera au bon timing et aux mouvements corrects.
Si à certains endroits ceci n’est pas réalisé,
alors le corps se meut de manière arbitraire et désordonné.
Ce mal prend sa source dans la taille et les jambes.
Le haut et le bas, l’avant et l’arrière, la gauche et la droite sont tous ainsi.
Généralement contrôlé par le Yi (intention) et non de manière externe.
S’il y a vers le haut, immédiatement il y a vers le bas.
S’il y a en avant immédiatement il y a en arrière.
S’il y a  gauche, immédiatement il y a  droite.
Si le Yi (intention) est d’aller vers le haut,
alors le Yi aller vers le bas est immédiat.
Ou dès que vous soulevez quelque chose,
le Yi de l’écraser avec une force accrue est déjà présente.
Ainsi ses racines seront sectionnées,
et la destruction sera prompte et hors de doute.
Vide et plein doivent être clairement distingués.
Evidemment chaque endroit à son propre équilibre entre vide et plein,
chaque endroit se compose de ceci  un vide et un plein.
Toutes les partie du corps l’une après l’autre sont encordées ensemble,
sans occasionné la moindre rupture.
Cette longue boxe Chang Quan
est comme le fleuve Chang Jiang,
houleux et s’écoulant sans interruption.
Dans les Treize Tactiques,
Peng (parer vers le haut), Lu (dévier sur le côté), Ji (pousser tout droit), An (appuyer vers le bas), Cai (déraciner), Lie (exercer une force en spirale), Zhou (utiliser le coude ou l’avant-bras) et Kao (utiliser l’épaule ou le haut du corps),
sont les Huit Trigrammes.
Avancer, reculer, faire face à gauche, regarder à droite et être ancré au centre,
sont les Cinq Eléments.
Peng, Lu, Ji et An
sont les trigrammes Qian, Kun, Kan, Li, les quatre points cardinaux.
Cai, Lie, Zhou et Kao
sont les trigrammes Sun, Zhen, Dui, Hen, les quatre coins.
Avancer, reculer, faire face à gauche, regarder à droite et être ancré au centre,
sont le métal, le bois, l’eau, le feu et la terre.