L’histoire du Taiji

Le Taiji est un Art Martial Interne Chinois, on raconte qu’il a été créé il y a plus de 700 ans par Chang San Fong comme une méthode pratique permettant de maintenir la santé tout en cultivant l’énergie interne.

Voici cette légende (source texte de SEGDT) :

« Chang San Fong mesurait 7 pieds (environ trois mètres). Sa haute carrure faisait penser à la grue (l’oiseau symbole de la longévité). Son visage était à la fois rectangulaire et rond, ses yeux et son regard étaient remplis de bonté.

Sa barbe se hérissait furieusement comme une hallebarde. Ses cheveux étaient tressés en un chignon qu’il fixait au sommet de sa tête.

Eté comme hiver, il portait une tunique tressée d’une seule pièce en fibres de bambou. Dans sa main il tenait un plumeau à poussière fait d’une crinière de cheval. Il pouvait parcourir mille « li » (environ 500 km) en une journée.

Il alla d’abord se réfugier dans un monastère de la montagne Seeu-Tchouan pour se fortifier par la méditation. Il alla ensuite sur les montagnes de Chan-si et Hou-pé.

Partout où il passait il étudiait et s’entretenait des livres sacrés avec les gens du pays, plaisantant et discutant sans cesse sans jamais se lasser.

Un jour, au cours d’une méditation qui avait duré des heures, il entendit un chant d’oiseau extraordinaire et, regardant par la fenêtre, il vit un oiseau perché sur un sapin qui fixait d’un regard perçant le sol où un serpent dressait sa tête vers le ciel ; et leurs regards s’affrontaient.

L’oiseau se mit à chanter encore plus fort et descendit vers le serpent pour essayer de l’attaquer. Le serpent s’écarta légèrement pour éviter les ailes de l’oiseau ; et l’oiseau retourna à l’arbre pour se ressaisir quelques instants. II repartit et attaqua de nouveau. Le serpent se mit à danser joyeusement et se transforma en cercle !

Lorsque Chang San-Fong voulut les contempler encore une fois, tous les deux avaient disparu.

Alors Chang San-Fong comprit que ces ébats représentaient une image. Il y voyait la force et la faiblesse, la concentration et la dispersion de l’énergie, l’ombre et la lumière.

Et c’est ainsi, dit la légende, que Chang San-Fong inventa le Taiji ».

Qu’est-ce que le Taiji ?

Vu de l’extérieur, le Taiji est un art du mouvement qui permet de préserver la santé et de développer des compétences de self-défense. Intérieurement, le Taiji cor­respond au Yoga, en soutenant la circulation de l’énergie interne.

Le Taiji intègre un ensemble de mouvements doux, lents, sensibles, lié au développement de l’attention consciente. Tout d’abord, s’exercer au Taiji consiste à apprendre à détendre ses muscles, à aligner son corps et à calmer le mental. Tous les mouvements sont circulaires – atteignant un extrême, ils reviennent alors, sans discontinuité. Pour procéder, on se sert de l’intention et non de la force mus­culaire.

Le Taiji Quan intègre un ensemble de mouvements doux, lents, sensibles, lié au développement de l’attention consciente. Tout d’abord, s’exercer au Taiji consiste à apprendre à détendre ses muscles, à aligner son corps et à calmer le mental.

Tous les mouvements sont circulaires – atteignant un extrême, ils reviennent alors, sans discontinuité. Pour procéder, on se sert de l’intention et non de la force mus­culaire.

Ecole Yang, filiation Yang Chen Fu – Cheng Man Ching – Huang Sheng Shyan. D’après le méthode d’enseignement de Taiji développée  par Patrick Kelly. Il forme depuis plus de 30 ans un réseau d’enseignants en Europe et en Asie. Aujourd’hui ses écoles sont basées à Auckland, Zurich et Shangaï.

Les bienfaits du Taiji

Les mouvements lents permettent une écoute profonde du corps et aident à prendre conscience de ses tensions. L’un des objectifs de ces exercices est de rendre le corps plus souple et plus détendu en permettant aux tissus de mieux respirer et en soutenant les processus métaboliques. Les mouvements pratiqués avec douceur et fluidité aident à soulager les articulations, à renforcer le système musculaire, à masser les organes et à améliorer la statique du corps. Des études ont montré leurs effets positifs sur le système respiratoire et immunitaire. Le principe de base de concentration intérieure stimule le système nerveux (autonome) et favorise les capacités mentales.

La filiation

Il s’agit de la filiation de l’école Yang, reliée à Yang Chen Fu, Cheng Man Ching, Huang Sheng Shyan puis Patrick Kelly. Ce dernier à affiner une méthode d’enseignement du Taiji depuis 40 ans tout en formant un réseau d’enseignants en Europe et en Asie.
Les formes subtiles du Taiji intègrent un ensemble de postures que ces maîtres ont développé et raffiné au fil des siècles. Formes qui se pratiquent en solo au sein d’un groupe ou dans la pratique à deux (tuishou). A noter, le niveau d’un professeur, se dénote par la subtilité et la sensibilité de ses capacités en « Poussées des mains » (Tuishou) – la force musculaire grossière, la rapidité extérieure ou la technique ne comptant pour rien, dans ce registre.

Le déroulement d’un cours

Un cours est composé de 4 pôles :

  •  Les  5 exercices de relâchement de Maitre Huang,
  • La Forme : forme en 37 mouvements de  Cheng Man Ching ou forme en  108 mouvements de Yang Chen Fu ou forme rapide de Maitre Huang,
  • Pratique en binôme de 18 tuishou à pas fixes, ou mobile
  • Méditation.

Le Taiji demande une pratique régulière, pour soutenir l’apprentissage et permettre l’appréciation des changements en profondeur. C’est pour cela qu’il est demandé de participer, dans la mesure du possible, à 2 cours par semaine.

L’école de Taiji AssoDao

La pratique doit être assidue.
Le Taiji est un art qui comme tout Art demande une régularité dans la pratique pour que des progrès puissent se réaliser. Ils soutiendront fortement votre apprentissage, en vous permettant d’apprécier des changements en profondeur (corps et esprit).  Voilà pourquoi il est souhaitable de participer, dans la mesure du possible, à un minimum de 2 cours par semaine.

Vous souhaitez pratiquer le Taiji ou Taïchi pour votre développement personnel, retrouvez nous salle Du Guesclin à Tinténiac les mardis et jeudis soirs ainsi que les samedis 1 fois par mois à la mairie de St Brieuc des Iffs.
Situé au sein de la Bretagne Romantique  aisément accessibles de Rennes ou de St-Malo, Hédé, Combourg ou Bécherel. Le premier cours de découverte est gratuit pour apprécier la méthode pédagogique et le déroulé type d’un cours. A bientôt !

Retrouvez nous sur Facebook
https://www.facebook.com/assodao/
Et sur Instagram :

Ying Yang Yong
Yin, Yang, Yong