Pour initier la pratique de l’Esprit, Maître Huang, à la fin de sa vie, parlait explicitement de se fermer à la prise de conscience quotidienne comme lorsque l’on va s’endormir, puis d’utiliser la conscience plus profonde qui apparaît pour gérer l’entraînement interne. L’Esprit fonctionne simultanément sur le plan externe d’une vie normale (esprit superficiel au sein du monde physique) et sur chacun de ses niveaux internes (corps profond, émotionnel profond, mental profond …). Au cours du processus de formation interne l’esprit au départ est activé vers l’intérieur et stabilisé à un sens plus profond du corps. Plus tard, il est à l’écoute du niveau intermédiaire des forces qui opèrent dans le corps (force élastique). Puis, il est optimisé pour la sphère de l’Esprit Profond et au-delà.

La force élastique

La force élastique du Taiji est motivée par l’intention de l’esprit (Yi), énergisée par le champ l’énergie personnelle (Qi), issue de la racine et transmise à travers le corps dans une vague d’étirement et de désétirement des muscles.

L’intensité de cette force dépend de la force d’Intention de l’Esprit combinée à la force du champ énergétique et à la capacité de coordination que possède le corps pour transmettre les forces engendrées.

A l’image d’un arc se préparant à tirer une flèche, le corps s‘appuie sur le sol par une combinaison de l’élan (à partir de n’importe quel mouvement précédent), de l’inertie (la masse de notre corps et la masse du partenaire) et cette composante des forces des partenaires que nous acceptons (interception). Au cours de ce processus, les muscles s’étirent comme les fibres de l’arc alors que les forces et les énergies sont stockées pendant un court instant dans cette condition élastique, puis relâchées pour le tir de la flèche. En utilisant la prise de conscience subtile pour percevoir et diriger ce processus, cela aboutira à une compréhension profonde de la force élastique.

L’Esprit Profond est réveillé et renforcé à son niveau le plus bas ou éthérique en se concentrant sur les 5 sens internes : capteurs articulaire, musculaire, de douleur, de pression et thermique. Ils constituent l’entrée la plus naturelle et la plus sûre dans l‘Esprit Profond. Les 5 sens externes – la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher – sont reliés au mental superficiel, se concentrer sur eux peut simplement renforcer ce dernier. Les capteurs de douleur et articulaires ainsi que les états de contraction et de relâchement des muscles sont les moins importants, car ils sont également partiellement accessibles par le mental superficiel. Mais les capteurs de pression et de température ainsi que les états d’étirement et de désétirement musculaires activent principalement les niveaux les plus profonds du cerveau et les niveaux éthériques de l’Esprit Profond.

Distinguez clairement les 5 phases du cycle musculaire. Des 5 sens internes, seul l’état musculaire possède les nerfs moteurs correspondants (la pression, les articulations et la température sont régulées indirectement par le changement d’états musculaires). Le cycle musculaire a 5 phases : maintien, contraction, détente, étirement et désétirement. L’entraînement au contrôle conscient des cycles musculaires initie le développement du « Yi» (intention ou volonté) dans l’Esprit Profond. Cherchez à allonger la phase d’étirement tout en augmentant la pression résultant de l’étirement. Utilisez l’intention de diriger la vague d’élasticité/désétirement. (Le professeur Zheng a souligné l’importance du Dingjin (la détection) :  relâchez-vous et écoutez la pression. a souligné l’importance du Yi (l’intention) : écoutez et réglez les cycles musculaires. La méthode la plus équilibrée consiste à pratiquer les deux, tout en prenant conscience du champ de chaleur du corps.

Générer une vague élastique en 5 étapes

Étape 1 (se déplacer) : une vague d’intention, d’énergie et de mouvement monte du pied avant jusqu’à la taille, puis à travers le haut du corps.

Étape 2 (se relâcher) : aligner le bas du corps. Relâcher le bas du corps et laisser le bas de la colonne vertébrale s’ouvrir et se redresser quand le bassin s’écoule dans le pied arrière – en prenant soin de relâcher les muscles qui entourent les deux articulations (des hanches) et de maintenir le genou arrière – jusqu’ à ce que le pied arrière sente la pression légère sur le sol. La colonne vertébrale s’allonge quand le haut du corps – momentanément non prise en charge – flotte librement avant de commencer à suivre la partie inférieure du corps vers le bas et en arrière.

Étape 3 (étirement) : Alignez le haut du corps.

Laisser glisser les omoplates et ouvrir la poitrine pour redresser la partie supérieure de la colonne vertébrale qui se relie vers le bas sur la partie inférieure de colonne vertébrale redressée, la pressant vers le bas un peu plus. Pendant ce temps, dans la jambe arrière, permettre à la pression exercée par les muscles de la cuisse qui s’étirent, de commencer à ouvrir l’articulation de la hanche vers l’avant, ce qui augmente la pression du talon dans le sol.

Étape 4 (désétirement) : Renforcer l’alignement tout en délivrant la force élastique.

Pendant un léger retrait des mains, ouvrer et redresser le dos et le cou, puis ajuster la tête afin qu’une pression et un mouvement subtil se fasse sentir dans le dos redressé depuis le sommet de la tête jusqu’au coccyx.

En même temps laisser l’étirement des muscles de la jambe arrière se désétirer, commençant le redressement de l’articulation du genou, en maintenant la compression vers le bas, tandis que l’articulation de la hanche continue de s’ouvrir et de presser vers l’avant.

La pression et le mouvement subtil vers le bas de la colonne vertébrale, combinée à la force en diagonale vers le haut de la jambe arrière, du pied à l’articulation de la hanche, provoque une légère rotation sous le pelvis, le long de la courbe du coccyx, étirant les ligaments à l’avant de l’articulation de la hanche et maintenant automatiquement l’ouverture du bas du dos qui prend en charge l’ouverture de la poitrine et de l’arrière du cou.

Étape 5 (s’installer) : Lorsque la vague d’énergie traverse les mains, intention, énergie et corps s’installent naturellement vers le bas et le pied avant.

Timing pour l’expression de la force élastique :

Un timing très précis est nécessaire avec les 3 vagues dans le corps pour assurer que la force élastique passe librement des jambes dans le buste puis les bras. Chaque partie du corps monte puis flotte puis commence à tomber en se connectant à ce qui est en dessous pour continuer à augmenter la pression, arrêter en bas quand la pression est maximum puis s’expanser au loin. La vague de connexion vers le sol engendre le timing de la montée de la vague de pression qui propage la montée de la vague d’expansion (désétirement élastique). Quand les jambes se relâchent ensuite le centre commence à se connecter, quand le tronc se relâche les épaules se connectent, quand les épaules se relâchent les bras se connectent. Le centre, les épaules, les coudes et la taille doivent tous continuer à s’écouler quand on se déplace vers la position centrale.

Étendre la formation de l’Esprit Profond au-delà du corps et du niveau éthérique.

Après de longues années (10 à 14 ans) d’écoute des sensations internes lors de la pratique du Taiji, l’esprit devient stable au niveau éthérique. N’oubliez pas ce que a déclaré : «14 ans pour apprendre les bases ; après c’est facile ». Ensuite, après avoir pratiqué le Taiji, tout en vous reposant silencieusement avec les cycles musculaires inactifs et la pression inchangée, concentrez-vous sur les fourmillements (capteurs de douleur), la plénitude (capteurs de pression) et la chaleur (capteurs de température). Cela rentrera rapidement dans le niveau d’énergie éthérique de l’Esprit Profond, basé dans le Dantien inférieur. Allez plus loin et en vous concentrant sur la lumière, la chaleur et la conscience pure, centrez l’esprit sur la sphère d’énergie qui entoure le corps. Ce sera un mélange des énergies inférieures (éthérique, astral et céleste). N’imaginez pas que c’est plus que le premier contact avec la partie la moins profonde de l’Esprit Profond, sinon tout progrès ultérieur sera bloqué.

Entraînez la conscience à ce niveau en plongeant doucement plus profondément dans cet état tout en intensifiant la sensation de chaleur, de lumière et de conscience pure. Entraînez l’intelligence à ce niveau en cherchant à comprendre le fonctionnement profond de vous-même, des personnes avec lesquelles vous êtes en contact et des mondes intérieurs et extérieurs. Tout ce qui contribue à votre développement intérieur peut être considéré comme « bon » et tout ce qui va à l’encontre de celui-ci est « mauvais ». Une véritable compréhension devrait faire naître une profonde gratitude en réponse à ce qui est bon et une acceptation en réponse à ce qui est mauvais. Entraînez l’intention à ce niveau en donnant la lumière à ceux que vous souhaitez aider et en résolvant clairement de remplacer les aspects négatifs majeurs de vous-même par des aspects positifs. Résultat L’influence de l’intelligence de l’Esprit Profond augmentera à mesure que l’effort de changement de votre nature intérieure affine les énergies inférieures. Abdullah a déclaré : « Il faut au moins 21 ans (généralement plus de 30 ans) pour cristalliser les énergies de l’Esprit Profond et entrer dans le 4ème niveau d’énergie ». Ceci est la petite illumination dont le Bouddha a parlé comme étant suffisante pour échapper au cycle de vies et de morts. Ensuite, le développement ultérieur sera géré presque sans effort, de l’intérieur vers l’extérieur, en fonction du degré d’équilibre de la personne et de la volonté de son propre Esprit. A ce stade, la méditation n’est plus nécessaire car l’état profond sera présent (plus activement ou passivement selon les circonstances) à tout moment dans la vie normale.

Raffinement intérieur

Les aspects les plus externes de l’ego à changer sont ceux qui interfèrent avec une vie extérieure équilibrée et efficace. L’observation de soi et les changements de comportement peuvent y remédier.

Le niveau suivant, plus profond, est celui des aspects qui apparaissent dans l’interaction avec ceux qui sont étroitement liés à vous, comme les parents, les enfants et les partenaires. Ils apparaissent également lorsque vous êtes sous pression. Utilisez la mort quotidienne pour passer en revue les réactions de pression et les rêves significatifs, puis travaillez à changer ces aspects par des autosuggestions, des mantras et en substituant le comportement opposé lorsque des situations similaires se reproduisent. Respectez les autres plutôt que de les craindre.

La couche la plus profonde de l’ego se manifeste par une résistance au travail intérieur. Ces aspects peuvent bloquer votre progression en absorbant votre énergie, ce qui affaiblit votre volonté de continuer, ou en vous amenant à douter de la véracité des enseignements ou des corrections personnelles de l’enseignant, ce qui donne lieu à un orgueil spirituel. Le fait de mourir quotidiennement, les mantras, la demande d’aide à un enseignant intérieur ou extérieur, tout cela aidera à changer ces aspects les plus profonds. Soyez reconnaissant pour ce que vous recevez des autres, plutôt que de leur prendre avec avidité.

Humilité, gratitude et respect

Faire preuve d’humilité face à l’Esprit (4e niveau d’énergie et au-delà).

Ressentir de la gratitude pour les enseignements intérieurs et ceux qui ont contribué à les transmettre (3e niveau d’énergie)

Respecter le moi intérieur des autres (2e niveau d’énergie)

Assodao 17/12/22 – Enseignements de P.Kelly