AssoDao

Cours de Taiji à Tinténiac

Cours de Taiji les mardis et jeudis

Salle Du Guesclin à Tinténiac de 18h30 à 20h15

Stages de Taiji un samedi par mois

Salle communale de Saint-Brieuc des Iffs de 10h00 à 16h30

Stages de Taiji avancés

à l'Assention à Dinard mi-juillet à Saint-Malo

L’histoire du Taiji

Le Taiji est un Art Martial Interne Chinois, on raconte qu’il a été créé il y a plus de 700 ans par Chang San Fong comme une méthode pratique permettant de maintenir la santé tout en cultivant l’énergie interne.

Voici cette légende (source texte de SEGDT) :

« Chang San Fong mesurait 7 pieds (environ trois mètres). Sa haute carrure faisait penser à la grue (l’oiseau symbole de la longévité). Son visage était à la fois rectangulaire et rond, ses yeux et son regard étaient remplis de bonté.

Sa barbe se hérissait furieusement comme une hallebarde. Ses cheveux étaient tressés en un chignon qu’il fixait au sommet de sa tête.

Eté comme hiver, il portait une tunique tressée d’une seule pièce en fibres de bambou. Dans sa main il tenait un plumeau à poussière fait d’une crinière de cheval. Il pouvait parcourir mille « li » (environ 500 km) en une journée.

Il alla d’abord se réfugier dans un monastère de la montagne Seeu-Tchouan pour se fortifier par la méditation. Il alla ensuite sur les montagnes de Chan-si et Hou-pé.

Partout où il passait il étudiait et s’entretenait des livres sacrés avec les gens du pays, plaisantant et discutant sans cesse sans jamais se lasser.

Un jour, au cours d’une méditation qui avait duré des heures, il entendit un chant d’oiseau extraordinaire et, regardant par la fenêtre, il vit un oiseau perché sur un sapin qui fixait d’un regard perçant le sol où un serpent dressait sa tête vers le ciel ; et leurs regards s’affrontaient.

L’oiseau se mit à chanter encore plus fort et descendit vers le serpent pour essayer de l’attaquer. Le serpent s’écarta légèrement pour éviter les ailes de l’oiseau ; et l’oiseau retourna à l’arbre pour se ressaisir quelques instants. II repartit et attaqua de nouveau. Le serpent se mit à danser joyeusement et se transforma en cercle !

Lorsque Chang San-Fong voulut les contempler encore une fois, tous les deux avaient disparu.

Alors Chang San-Fong comprit que ces ébats représentaient une image. Il y voyait la force et la faiblesse, la concentration et la dispersion de l’énergie, l’ombre et la lumière.

Et c’est ainsi, dit la légende, que Chang San-Fong inventa le Taiji ». LIRE la suite